Comment devenir moniteur auto école ?

Connaissez-vous vraiment les étapes sur comment devenir moniteur auto école ?

Le formateur ou la formatrice d’auto-école dispense l’enseignement théorique et pratique des pilotes de deux-roues, voiture, véhicules utilitaires et camions.

Ils mettent leurs étudiants sur la bonne voie pour obtenir leur autorisation de conduite et les encouragent à être des usagers plus prudents et écologiques.

Description du métier de moniteur d’auto école

Le formateur ou la formatrice d’auto-école dispense des programmes pédagogiques théoriques et pratiques, individualisés et en groupe. Il joue un rôle essentiel pour initier le futur usager à se mouvoir dans la circulation en toute sécurité.

Le moniteur suit une méthode bien établie comprenant l’utilisation de doubles commandes – sauf pour les deux-roues – au milieu de la circulation. Il montre à ses apprenants comment se comporter face aux dangers potentiels sur la route, ce qui nécessite souplesse et calme.

L’enseignement théorique du code de la route se déroule principalement durant la journée, en salles équipées ou audiovisuelles.

Par ailleurs, il faut tenir compte des horaires irréguliers qui peuvent traduire des périodes intenses et parfois stressantes avec les bouchons rencontrés quotidiennement.

Un bel exemple de patience, de maîtrise de soi et d’une bonne condition physique est indispensable chez le moniteur.

Pourquoi ? Afin qu’il puisse créer un sentiment de confiance chez ses élèves.

D’ailleurs, un bon moniteur doit connaitre toutes les fautes éliminatoires au permis de conduire et les inculquer à ses élèves.

Études et formation pour devenir Moniteur ou Monitrice d’auto-école

La profession de professeur de conduite et de sécurité routière est une activité réglementée. Pour devenir moniteur de conduite, il faut être titulaire du titre professionnel TP ECSR : Enseignant de Conduite et de Sécurité Routière (depuis 2016, en remplacement du diplôme de Bepecaser).

ECSR TP ne requiert aucun niveau de diplôme. Il s’agit d’un titre professionnel homologué bac + niveau 2 (frais de formation : 8 000 à 10 000 euros, selon l’option de financement choisie).
Pour accéder aux cours, vous devez répondre aux critères suivants :

  • avoir au moins 20 ans
  • Être titulaire d’un permis B
  • Convient pour l’examen physique du comté
  • Pas de casier judiciaire

La formation s’organise autour de 2 Certificats d’Aptitudes Professionnelles (CCP):

  • CCP 1 : Formation Apprendre à conduire
  • CCP 2 : Sensibilisation des usagers à la sécurité routière

Pour obtenir ce titre professionnel, les candidats doivent réussir les 2 CCP après 910 heures de cours dans un centre de formation agréé et 280 heures de formation dans une auto-école.

Il y a la possibilité de commencer avec n’importe quel CCP. Les candidats pourront travailler sous couverture A.T.R.E. en attendant de passer le CCP manquant. (Restriction temporaire du permis d’exercice).

Par conséquent, le titre n’est pas accessible en tant que candidat libre. Le coût de ces formations est très variable.

Mais un financement partiel ou total peut être obtenu selon votre situation (demandeur d’emploi, salarié, etc.).

Les tests (très pratiques) comprennent des situations professionnelles, des entretiens techniques pour contrôler les connaissances et des entretiens finaux.

Le TP ECSR est complété par 2 brevets de spécialisation complémentaires : 2 Roues et Poids Lourds.

L’autorisation d’enseigner la conduite doit être renouvelée tous les 5 ans (visite médicale obligatoire).

Quel est le rôle d’un moniteur d’auto-école ?

Le moniteur d’auto-école endosse la responsabilité de guider, former et évaluer les candidats ayant pour objectif d’obtenir leur permis de conduire (type B ou pour deux-roues).

Les cours qu’il dispense aident les aspirants à acquérir connaissances et aptitudes nécessaires à la sûreté sur les routes : familiarisation aux lois en vigueur, initiation moteur et réparations, notion des composants constitutifs d’un véhicule.

Par ailleurs, il prête assistance étayée aux jeunes conducteurs lors de leurs sorties en circulation réelle afin de leur inculquer les postures à adopter lors du pilotage et pour favoriser celle qui est proactive.

Une supervision continue des étudiants permet au spécialiste en conduite automobile d’appréhender aisément le niveau de ses élèves.

Par exemple, si un élève est capable de déceler sa proximité immédiate et analyser son milieu.

Ou encore apprendre à y réagir en toutes circonstances ainsi qu’user d’une bienveillance responsable.

Finalement, le moniteur d’une école de conduite ne ménage pas ses efforts pour dresser un portrait exact des risques inhérents au pilotage et initier une culture hors pair quant à la sûreté routière.

Salaire/rémunération du moniteur d’école de conduite

Un moniteur de conduite junior gagne un salaire mensuel brut d’environ 1 878 EUR.

Découvrez également comment lire un ancien permis de conduire facilement !

Evolutions de carrière du moniteur de conduite

Après 2 années d’exercice ou 3 800 heures accumulées, il est possible de se lancer en tant qu’exploitant d’auto-école à condition de disposer d’un agrément préfectoral.

Un titre de Formateur Métiers de l’Éducation et de la Sécurité Routière (FMSER) peut aussi permettre à un moniteur d’auto-école d’animer des sessions pour les usagers contraints à suivre une formation au vu d’infractions commises sur la route.

Dernièrement, celui-ci a la possibilité de se soumettre aux exigences du concours de recrutement destinés aux inspecteurs du permis (catégorie B).

Avec quels métiers le moniteur d’auto-école est amené à travailler ?

Le moniteur d’auto-école est censé collaborer avec sa troupe s’il a un contrat dans une auto-école/moto-école.

Ce contrat consiste généralement en un exploitant, des pairs et parfois un secrétaire selon la taille de l’entreprise.

Il partage également sa connaissance avec les inspecteurs du permis B et des administrations et organismes publics, notamment pour donner des informations sur la sûreté sur la route.

L’enseignant peut rejoindre un groupe d’auto-école ou entrer en relation avec d’autres coachs de centre de formation afin de recevoir les stagiaires ECSR.

Par ailleurs, en ce qui concerne ses étudiants, il doit être leur guide dans l’obtention du titre de conduite et leur apprendre comment se préparer au code de la route !

FAQ

Où se former pour devenir moniteur d’Auto-école ?

Le réseau CER est habilité à former des professeurs d’auto-école pour devenir : Moniteurs d’auto-école : ECSR (Enseignant de la Conduite et Sécurité Routière) anciennement dénommé BEPECASER.

Quel est le salaire moyen d’un moniteur d’Auto-école ?

Quel est le salaire d’un moniteur de conduite ? En moyenne, le salaire mensuel d’un professionnel de la conduite correspond au salaire du SMIC (revenu brut de 1 554.60 euros en 2022), variant à quelques dizaines d’euros près en début de carrière.

Quel âge pour être moniteur Auto-école ?

Les moniteurs d’auto-école, qu’ils soient indépendants ou salariés, doivent être âgés d’au moins 20 ans pour exercer.

Comment devenir moniteur de conduite ?

Vous devez détenir un titre professionnel de moniteur de conduite et de sécurité routière ou B.E.P.E.C.A.S.E.R (ou équivalent) et justifier de cinq années d’enseignement dans un domaine secondaire, général, agricole ou technique (ou supérieur).